Fiche artiste de : PATRICE MARTINEAU


LES 20 ANS DES MARTINEAU   


1) Leurs débuts

Lorsqu'en 1985, Patrice et Roger entreprennent l'enregistrement de leur premier disque « CANTIGAS », ce n'est pas, loin s'en faut, pour graver leurs premières chansons. Patrice est né en 1953, Roger en 1958, et des chansons, ils en composent depuis leur enfance. Mais une conversion est venue perturber leurs plans. Et ces nouvelles chansons -bien différentes des précédentes- ont suscité plus qu'une demande, une véritable attente.

Au niveau national, on les découvre lors des grands rassemblements des familles ou des jeunes chrétiens. Leur style emporte, la Presse les salue : « Le choc des Martineau » ; « Les frères Martineau renouvellent la chanson de geste » ; « Enfin une véritable chanson française populaire et ouvertement chrétienne » ; « Un grand talent et déjà beaucoup de métier » ; « Retenez bien leur nom : ils n'ont pas fini de faire vibrer nos âmes » ; « On est surpris et immédiatement conquis par leur style ». Ils sont les premiers artistes à accompagner cette grande inspiration de Jean-Paul II que sont les JMJ. Et en 1989, toute la jeunesse partie vers Compostelle, reprendra leur chanson « Je pars pour Santiago » qui devient spontanément le tube du Pèlerinage. Mais leur affection déclarée pour l'Eglise et le Pape aiguise les suspicions.

2) Une chanson toujours nouvelle…


Leur 3ème album intitulé « LES TEMPS NOUVEAUX » va surprendre. Le ton manifestement se rapporte à la tradition de la Chanson française et l'influence troubadour s'éclipse pour une orientation folk-rock plus marquée. Leur regard chrétien joue sa partition sur tous les registres. Leurs chansons veulent nourrir et détendre, faire approfondir et rêver, rire et prier. Leur vision de l'homme est globale. Pour eux, c'est l'aboutissement d'une recherche artistique commune, sur laquelle ils vont élaborer toutes leurs créations futures. Yves Duteil ne s'y trompe pas qui leur envoie des félicitations appuyées.

Ils vont donc à la fois risquer une parole ouvertement catholique à un environnement culturel plutôt contraire. Ils font entrer dans le paysage de la Chanson française avec sensibilité et excellence des sujets « interdits ». En 1993, par exemple, lorsqu'ils rendent hommage aux martyrs des guerres de Vendée, on les accuse de réveiller des polémiques, mais les deux vendéens reçoivent des éloges d'historiens indiscutés. De même, ils sont là pour célébrer l'Année International de la Famille par ce qui est sans doute leur album-phare : « VIES DE FAMILLE », un hymne à la Vie et à l'amour et sans doute le plus bel hommage phonographique jamais fait sur la Famille. En 1996, ils « osent » s'inscrire dans la célébration du Baptême de la France (« FRANCE TERRE DE PROMESSES »). Leurs oreilles sifflent. Eux, cependant, ne veulent être jugés que sur leur travail.

Leur façon de prendre à bras-le-corps un sujet et de l'aborder sous tous les registres du cœur et pour tous les âges va devenir un peu une marque de fabrique. Et ce sens populaire et profond de la Beauté, ils vont encore le développer de façon nouvelle et originale dans « L’APPEL DE SAINT JACQUES », réalisé avec le concours d'un Robert Hossein véritablement séduit par l'œ'uvre. Un article titrera : « Le meilleur album sur Compostelle ».

3) Leur grand secret…


Depuis leur grande tournée « AIMER OU DISPARAITRE » de l'an 2000 qui les a menés au Bataclan, Patrice et Roger multiplient les expériences artistiques. D’abord, ils ont travaillé au mariage ambitieux de la théologie avec la chanson populaire par une Comédie musicale sur « MARIE-MADELEINE », avec Michael Lonsdale pour metteur en scène. Puis ils ont enregistré chacun un album solo. Ils sont revenus ensemble pour faire état cette fois-ci de leur inventivité mélodique, en mettant en musique la parole d'un géant de la charité, né 100 ans plus tôt : Raoul Follereau. Plus tard, nouvelle expérience : Ils montent avec des musiciens traditionnels leur spectacle "VERS COMPOSTELLE". A chaque fois et quelles que soient la forme choisie, les spectateurs sont conquis. A chaque fois c'est la profondeur alliée à un style populaire.


Un style populaire qui cherche à ne jamais se répéter, à user de créativité dans l'exigence d'une fidélité à eux-mêmes. Au bout de 20 ans de chansons, avec eux, on peut s’attendre encore à bien des surprises. Au bout de 20 ans, ils peuvent enfin le dire, ils ont un secret : leur fraternité…

Discographie

 

  • A Marie, chanson de France
  • Touche pas à ma vie
  • A Marie le chant des poètes
  • En attendant son retour
  • Le rêve n'est jamais trop grand
  • L'appel de Saint-Jacques
  • Aimer ou disparaître
  • France terre de promesses
  • Vies de famille
  • Le chant de la Vendée
  • Balladins de Notre-Dame

 

Prochaines Dates